Tous les articles

Pour lire et se renforcer Confiance et courage contre la peur

Toutes les nouvelles concernant le virus Corona peuvent être effrayantes. Mais la peur nous rend petits. C’est pourquoi il peut être très utile de contrer l’incertitude avec courage et confiance. Après tout, il suffit de traiter la situation telle qu’elle est actuellement avec respect. 
Vous trouverez ci-dessous un conte de fées à ce sujet. Des contes de fées si souvent pleins de sagesse. 

Comment la chèvre a fui le lion

Un conte de fée indien

Source : Dietrich, T. & Strahm, P. illustre Fürst, B. (2004). La ruse de Raven et le courage du lion. Des contes d’animaux du monde entier. Volume spécial. Éditeur : Jardin zoologique de Bâle. 

Les chèvres mangent rarement les herbes dans leurs propres pâturages, mais plutôt dans ceux d’à côté. C’est exactement comme ça que la chèvre était dans notre histoire. Il a couru et couru, mangeant une herbe juteuse et une … oui, c’était un gourmet. Et c’est ainsi qu’il s’est perdu. Quand elle s’en est finalement rendu compte, il faisait déjà nuit et elle était dans la forêt. 
Mais elle avait peur de la forêt et elle avait aussi peur de la nuit et de ce qu’elle craignait le plus : les animaux sauvages. Heureusement, elle a trouvé une grotte.
Heureusement, elle est entrée – et s’est tenue devant un lion. Elle s’est mise à trembler et aurait préféré sortir à reculons. Mais dans ce cas, le lion l’aurait attaquée et l’aurait certainement tuée. Elle ne pouvait plus s’enfuir, la chèvre le savait. « Si quelque chose peut m’aider maintenant », se dit-elle, « alors une ruse ! Je n’ai pas d’autre choix que d’effrayer le lion ! »
Elle se souvint de toutes les herbes fortes qu’elle avait mangées en cours de route, se mit à gonfler et courut courageusement vers lui. Il en croyait à peine ses yeux. Il n’avait jamais vu une chèvre aussi courageuse. Il lui a témoigné du respect et lui a dit : « Bonne journée, chèvre ! Qui êtes-vous ? 
La chèvre a pris une profonde inspiration et a ensuite dit d’une voix calme : « Je suis la reine des chèvres, je t’ai enfin trouvée ! Lors de mon couronnement, j’ai juré que je mangerais 100 tigres, 25 éléphants et 10 lions. J’ai déjà déchiré les tigres et les éléphants, mais tu es le premier lion que je vois. J’en ai enfin un ! »
Le lion a pris peur, s’est mis à trembler et aurait préféré s’enfuir. « Il va m’attaquer et me manger », pensait-il, « et je ne peux plus fuir, il est trop tard pour cela. Si quelque chose peut m’aider maintenant, c’est une ruse ! »
« Chère reine des chèvres. Je suis si sale, si peu appétissante. Tu ne peux pas me manger comme ça. Je veux m’échouer au bord de la rivière pour pouvoir être un sacrifice digne de ce nom ».
La chèvre lui a donné la permission et l’a laissé sortir. Mais dehors, il s’est enfui jusqu’à ce qu’il s’effondre, épuisé. Puis le chacal est venu, l’a vu et a demandé avec étonnement : « Lion, que s’est-il passé ? Tu cours comme si ta vie en dépendait. »
« Il ressemble à une chèvre, mais il a des yeux plus verts, des cornes plus longues et une barbe plus blanche, et… le pire, c’est qu’il mange des lions. Ce n’est que grâce à ma ruse que j’ai pu m’échapper ». Le chacal a compris l’histoire, s’est mis à rire et a dit : « Allez, retournons au mangeur de lion. « Nous sommes plus forts tous les deux et nous pouvons vaincre la bête et la mettre en pièces. » Le lion hésite, mais il est persuadé et retourne à la chèvre avec le chacal.
La chèvre a vu le danger et a pensé à autre chose. D’une voix forte, elle a crié au Chacal : « Un lion, mon ami Chacal, un seul que tu m’apportes ! Vous n’exécutez pas mes ordres de manière fiable ! J’ai demandé dix lions, pas seulement un ! « Retour immédiat ». Le lion, croyant la chèvre, a jeté le chacal de côté avec une patte rugueuse et s’est enfui.
Finalement, la chèvre a pu quitter la grotte et rentrer chez elle !
A partir de ce jour, il ne s’éloigna plus de son pré… ou très, très rarement. 

Réflexions sur le conte de fées 
par Gisela Bolliger, conteuse pour adultes

C’est un conte de fées et bien sûr, cette histoire avec la chèvre et le lion n’a jamais eu lieu. Mais j’ose dire qu’il y a une part de vérité dans tout cela.
Je peux penser à des gens qui semblent plutôt discrets, que personne ne pense capables de grandes choses, mais qui font de grandes choses. Des gens qui font leur chemin malgré l’adversité et atteignent leur but même si personne ne les en aurait crus capables. 
Lorsque je dois faire face à une situation difficile, je me raconte parfois ce conte de fées, simplement pour me rappeler ce qui compte maintenant. D’abord, prenez une grande respiration, rappelez-vous de ma force, puis faites le premier pas courageux – il faut peut-être même être un peu rusé. 
En ce moment, il y a beaucoup d’incertitude et nous avons tous besoin de courage et de confiance. J’espère que ce petit conte de fées vous aidera aussi un peu à surmonter cette situation, qui ne correspond pas à notre quotidien habituel.
Plus tard, quand tout sera terminé, le temps reviendra avec les herbes juteuses et les herbes. Nous allons profiter de la vie à nouveau et même grignoter une herbe d’à côté de temps en temps. 

Articles récents

Tous les articles

Participez au Bistrot d’échange

Je n’ai pas d’adresse e-mail

Si vous souhaitez recevoir des invitations pour les différentes manifestations du Bistrot d’échange ainsi qu’une sélection d’articles sur le sujet, inscrivez-vous à notre newsletter.


Les données sont exclusivement utilisées pour l’envoi d’invitations et d’articles et ne sont pas transmises à des tiers. Il est possible à tout moment de se désabonner de la newsletter (informations complémentaires relatives à la protection des données).