Victimes de stérilisations, de castrations et d’avortements forcés

En Suisse, des stérilisations, des castrations et des avortements forcés ont été pratiqués jusque dans les années 1980. Autorités et médecins obtenaient souvent «l’accord» des personnes concernées par la contrainte ou en exerçant de fortes pressions. Les bénéficiaires de l’aide sociale étaient par exemple menacés d’être privées de leurs allocations. Les avortements n’étaient souvent autorisés qu’à la condition que les femmes donnent leur accord pour être simultanément stérilisées. Il y avait aussi des menaces d’internement dans une institution.

Strebel, Dominique (2011): Schweiz verweigert Wiedergutmachung (Beobachter 3/2011).

Participez au Bistrot d’échange

Je n’ai pas d’adresse e-mail

Si vous souhaitez recevoir des invitations pour les différentes manifestations du Bistrot d’échange ainsi qu’une sélection d’articles sur le sujet, inscrivez-vous à notre newsletter.


Les données sont exclusivement utilisées pour l’envoi d’invitations et d’articles et ne sont pas transmises à des tiers. Il est possible à tout moment de se désabonner de la newsletter (informations complémentaires relatives à la protection des données).