Mon object

Chacun a un objet important qui l’accompagne dans la vie ou dans une phase de la vie. Dans cette section, les personnes concernées montrent et décrivent ce qui est important et précieux pour elles. La rubrique est en constante expansion. Veuillez nous envoyer votre objet préféré avec une brève description :




Christian Tschannen, artiste

 

« En 2003 et 2004, j’ai eu la grande chance et le privilège de séjourner et de travailler à l’étranger pendant plusieurs mois en tant qu’artiste en résidence.
J’ai été deux fois en Afrique du Sud – au Cap – pendant plusieurs mois et une fois aux États-Unis/Californie – Halfmoon Bay, Mountain View et San Francisco.
Lors de mon deuxième séjour en Afrique du Sud (Le Cap), j’ai participé ou organisé des ateliers artistiques où j’ai travaillé avec des artistes locaux, mais aussi avec des écoliers et des jeunes des townships.
Un atelier a eu lieu au Centre Ulwazie dans le township de Langa (Western Cape) 

En savoir plus


« Aujourd’hui, je décide du chemin à suivre »

Fred Krummenacher n’a jamais connu l’amour et l’affection que les enfants reçoivent normalement de leurs parents. Né à Berne mais pas en sécurité. Il ne connaissait pas de mère attentionnée, son beau-père lui a donné des coups pour lui montrer qu’il n’était pas désiré. Dans sa jeunesse, Fred était poussé dans tous les sens, on ne s’occupait pas de lui, il était à sa disposition. Dans les dossiers des autorités de tutelle, tout peut être lu. « Le froid a régné sur ma vie », dit aujourd’hui Fred Krummenacher et s’en souvient. Il se souvient des terribles moments passés à la maison de correction, dans le village de jeunes de St. Georg, à Bad Knutwil. « Les nouveaux venus ont été battus », dit-il, ajoutant que la violence subtile de la direction s’était ajoutée. Juste à côté de Bad Knutwil. Il voulait juste s’enfuir. Le plus rapidement possible. Il n’était qu’un enfant à l’époque.

En savoir plus



Regula Angst

 

 

1. photo portail de l’espoir 120x70cm acrylique avec pâte à modeler (ma photo préférée) espoir pour la lumière, pour la fin du tunnel, passer le portail dans la lumière vive… mon mode de vie. 

2. image The way 120x80cm structure acrylique avec différents matériaux naturels.
La sculpture à côté a été réalisée par mon mari.

Quand j’étais un adolescent solitaire et désespéré, quand on m’a amené à Hindelbank comme un cas désespéré, je ne savais pas ce qu’était l’espoir. J’étais si seule et j’avais envie d’amour et de sécurité, d’une personne qui me comprendrait. Tout autour de moi était froid et vide. Au fond de moi, il y avait un cri que personne ne pouvait entendre. Ce n’est que des décennies plus tard que j’ai compris ce que signifie l’espoir. Avoir un but, travailler à quelque chose, espérer quelque chose qui n’est pas encore, mais qui viendra. En croyant en Dieu, j’ai trouvé un lieu de paix et d’espoir. J’ai donc franchi la porte de l’espoir pour entrer dans la vie réelle. Entre-temps, j’ai appris à vivre, à faire confiance, à apprécier et à aimer.
Regula Angst



Simone Hohmann

Le 28 avi. printemps heureuse parmi beaucoup de fleurs.

Mes chère amis 
Voilà mon idée sa serait de peindre un tableau 
Le thème le printemps. Je veux me laisser inspirer 
avec la couleur de nos fleurs.
Je me réjouis de vous revoir bientôt.
Avec mes amitiés 
Simone Hohmann



Table d’Engadine

Mon Engadine Stabelle
Pendant des vacances inoubliables à Samedan, avec mon petit ami de l’époque, Paul – mon mari actuel, nous avons acheté ce siège en 1963. 
Silvia Käser-Jutzeler



Chien Luna

 

Je m’appelle Anita Häusermann et j’ai 55 ans. Il y a un an, on m’a donné une vie presque nouvelle, je pesais 131 kg en mars 2019 et aujourd’hui, un an plus tard, 63 kg. Maintenant, j’aime courir avec mon chien Luna et profiter pleinement de ma vie malgré l’interdiction de prendre des risques. Cette crise de la Corona vous apprend chaque jour à quel point la vie est belle et à quel point il est agréable d’avoir une famille.
Anita Häusermann 



Calendula

Je suis une prairie de montagne isolée, à 1500 m d’altitude, et les gens disent que je suis exceptionnellement coloré et digne de protection. Comme les gens ne me cultivent pas, une variété de fleurs et d’herbes poussent sur moi, dont la primevère, l’arnica, la vraie camomille, le carvi des champs, la consoude et bien sûr le magnifique souci – appelé Calendula officinalis.

En savoir plus

 



Mon chalet

Participez au Bistrot d’échange

Je n’ai pas d’adresse e-mail

Si vous souhaitez recevoir des invitations pour les différentes manifestations du Bistrot d’échange ainsi qu’une sélection d’articles sur le sujet, inscrivez-vous à notre newsletter.


Les données sont exclusivement utilisées pour l’envoi d’invitations et d’articles et ne sont pas transmises à des tiers. Il est possible à tout moment de se désabonner de la newsletter (informations complémentaires relatives à la protection des données).