Tous les articles

« C’était une belle journée » – deuxième bistrot d’échange à Olten

Le deuxième bistrot d’échange s’est tenu à Olten, à la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse. Près d’une centaine de personnes se sont réunies, ont raconté leur vie et ont discuté de ce qu’il est urgent de faire pour surmonter ce sombre chapitre de l’histoire suisse.

De nombreux participants ont gardé leurs histoires pour eux au cours des dernières décennies, voulant se protéger eux-mêmes et aussi leurs familles des souvenirs douloureux. Ici, dans le bistrot d’échange, ils ont trouvé un cadre pour parler de ce qu’ils avaient vécu : « C’est agréable de pouvoir parler à des gens qui vous comprennent, même si vous ne pouvez pas tout mettre en mots. C’est tellement important de pouvoir parler à des personnes qui peuvent comprendre ce qui vous est arrivé », a déclaré l’un des participants. Il y avait une grande confiance au sein du groupe, les conversations étaient profondes.

Près de 70 hommes et femmes sont venus de Suisse alémanique, et près de 20 Suisses francophones ont trouvé le chemin d’Olten. De nombreux participants étaient déjà présents lors de la première manifestation à Berne. Dans différents groupes, ils se sont dit ce qui les avait aidés à continuer à vivre malgré les traumatismes. Ou combien de force sommeillait malgré tout chez ces gens. Il y avait de la place pour raconter comment l’enfance difficile a conduit au fait que plus tard, on est souvent resté timide face aux gens. D’autres ont raconté comment ils ont rencontré des gens qui leur ont donné de l’amour et de la sécurité pour la première fois. Il y a eu des larmes en racontant les histoires. Mais il y a aussi eu des rires ensemble.

Après un riche déjeuner, les groupes se sont rendus aux ateliers. Un groupe a demandé comment vivre de manière autodéterminée dans la vieillesse. Diverses formes de vie des personnes âgées, des appartements partagés aux groupes spéciaux dans les maisons de retraite et aux logements assistés, ont été discutées, ainsi que la nécessité d’une protection contre les influences extérieures. Dans le groupe chargé de l' »inspection des dossiers », la demande d’accompagnement et de soutien dans la recherche de dossiers souvent non seulement difficiles mais aussi incriminants a été formulée. Le troisième groupe, qui était consacré au thème « Contre l’oubli », a appelé à une plus grande présence dans les médias et a formulé l’idée de s’impliquer en tant que témoins contemporains dans les écoles. Le groupe « The own life story » a exprimé le souhait d’avoir plus de réseaux dans les régions.

Le temps a passé vite. « C’était une belle journée », a dit un homme à la fin. Il a rencontré son ami, avec qui il était dans un foyer pour enfants il y a 70 ans, ici à Olten à nouveau. On peut trouver des histoires de ce genre dans l’Bistrot d’échange.

Articles récents

Tous les articles

Participez au Bistrot d’échange

Je n’ai pas d’adresse e-mail

Si vous souhaitez recevoir des invitations pour les différentes manifestations du Bistrot d’échange ainsi qu’une sélection d’articles sur le sujet, inscrivez-vous à notre newsletter.


Les données sont exclusivement utilisées pour l’envoi d’invitations et d’articles et ne sont pas transmises à des tiers. Il est possible à tout moment de se désabonner de la newsletter (informations complémentaires relatives à la protection des données).