Blog

Bistrot d′échange – le journal

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Deuxième édition pour les amis et amies du Bistrot d’échange

Qui a dit que plus personne ne lit les journaux ? La première édition du journal du Bistrot d’échange a suscité un écho très positif auprès de ses lecteurs. Vos nombreuses réactions nous encouragent à continuer dans cette voie et voici le deuxième numéro!

Ce nouveau journal du Bistrot d’échange sort en période d’allègements sur le front du Covid 19. La situation est toujours instable et nous devons continuer à nous protéger. Toutefois, de plus en plus de personnes sont vaccinées — surtout les plus âgées — et le Conseil fédéral per- met des rassemblements à l’extérieur, avec un nombre limité de participants.

La situation peut encore se détériorer, mais le Bistrot d’échange planifie à nouveau des rencontres telles que des balades guidées en ville. Vous trouverez les informations concernant ces balades sous la rubrique « Réunions physiques ». Plusieurs personnes concernées qui souhaitent entrer en contact avec d’anciens camarades ayant séjourné dans la même institution qu’eux se sont annoncé auprès de nous. Nous vous expliquons comment procéder sous la rubrique « Recherche de traces ». Nous nous tenons également à disposition pour organiser une nouvelle série d’échanges digitaux (zoom) ou téléphoniques en français. nous sommes reconnaissants pour le temps passé avec vous.

Bonne lecture.
Votre équipe du bistrot d′échange,

Urs Allemann, Claudia Sollberger, Claudia Zürcher und Pascal Krauthammer

« Recherche de traces »

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Dans un bistrot d′échange à St-Gall, deux personnes qui avaient été placées dans le même foyer se sont rencontrées par hasard. Elles ont passé toute la journée à se parler et ont gardé le contact. Vous aussi, vous recherchez peut-être des personnes qui ont vécu dans le même foyer que vous et à qui vous voudriez parler… Nous voulons vous aider dans cette recherche. Écrivez-nous un mail ou une lettre et faites-nous savoir dans quelle institution vous avez vécu et à quelle époque. Si nous obtenons des informations similaires d′une autre personne, nous vous mettrons en contact.

 

1971

1972 

Kalchrain  Hüttwilen 
1969

1970 

Heilbronn  Luthernbad 
1966

1968

Guten Hirten  Altstätten 
1956

1961 

Aebi-Heim  Brüttelen 
1962

1962 

Kinderheim  Gais 
1966

1966 

Kinderheim  Gais 
1967

1969 

Kinderheim  Rivapiana 
1971

1972 

Töchterinstitut  Steig 
1974

1976 

Lärchenheim  Lutzenberg 
1955

1961 

Kinderheim  Thun 
1958

1960

St. Josef  Hagedorn 
1960

1960 

Brüschhalde  Männedorf 
1960

1963

Kinderheim Myrijam  Wollerau 
1958

1968 

Sunnschy  Hegi 
1944

1947 

Kinderheim  Schönenberg 
1947

1958 

Waisenhaus  Richterswil 
1939

1953 

alten/neuen Waisenhaus  Winterthur 
1940

1945 

Friedheim  Bubikon 
1946

1947 

Hochsteig  Wattwil 
ab 1972 Kinderheim Maison Blanche  Leubringen 
ab 1972  Rudolf Steiner Internat  Chamby sur Montreux 
ab 1972  Kinderspital  Zürich 
ab 1972  Institut des jeunes filles  Lucens 

 

Si vous avez été placés dans l′un des lieux cités ci-dessous ou si vous souhaitez savoir si d′autres personnes ont vécu dans la même maison et au même moment que vous, veuillez nous contacter. Nous serons heureux de vous mettre en relation !

Envoyez-nous un courriel à :

info@erzaehlbistro.ch

ou une lettre à :

Erzählbistro
c/o Krauthammer & Partner Sonnenbergstrasse 17, 3014 Bern

Un désir de nature

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Ô larges vallées, Ô sommets, Ô belle et verte forêt,(…)

En dehors d′ici, toujours berné, Le monde agité se presse ; Tends encore une fois tes arches Autour de moi, toi verte tente ! J. VON EICHENDORFF

 

Vous ressentez certainement la même chose que nous : jamais notre désir de nature n′a été aussi grand qu′aujourd′hui. Nous marchons dans les bois, le long des chemins de campagne, à la montagne. C′est un petit virus qui nous a appris le pouvoir thérapeutique de la verdure luxuriante et de l′air frais… Mal- heureusement, nous sommes bien trop souvent assis dans des bureaux, des voitures, des appartements. Avec notre mode de vie sédentaire, nous passons bien trop peu de temps à l′extérieur et beaucoup d′entre nous se sont habitués à vivre en dehors de la nature. Pourtant, même dans la ville bâtie, ses éléments influencent notre humeur tous les jours : un ciel bleu ou gris, le froid ou le soleil. Nous sommes sensibles au bruit de la pluie, au chant des oiseaux, au bourdonnement des mouches, aux feuilles qui bourgeonnent ou qui tombent. D′instict, nous le savons : L′âme ne peut ni se dé- ployer, ni se reposer lorsqu′elle vit au mi-

lieu du bruit et des murs. C′est pourquoi nous sommes souvent poussés vers l′extérieur, vers l′air libre. Lorsque nous nous sentons tendus ou tristes, nous sommes attirés par les endroits où il y a peu de monde et un large horizon ; la mer, un lac, les berges d′une rivière. Nous nous tournons alors vers les prairies, les champs, les forêts et les montagnes, ces endroits qui nous ressourcent et réconfortent. Dans les prochains mois, nous allons profiter de la nature et du plein air pour recharger de nos batteries. La nature est un remède contre le stress et le joyeux mois de mai en est le prélude. Profitez de la chaleur et de la nature et gardez la tête et le cœur au soleil.

Réunions physiques et échanges téléphoniques et digitaux

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

En juin et juillet, nous souhaitons vous retrouver en personne. Ces réunions auront lieu à Lausanne, Berne et Zurich, toujours le matin. Nous nous retrouverons ces jours- là de 09h45 à 14h00 (avec repas de midi). L′horaire exact vous sera communiqué après votre inscription, par le biais d′une confirmation.

Rencontre physique en Romandie

Balade suivie d′un bistrot d′échanges en 2 groupes et d′un déjeuner.

Quand et où :
Le 12 juin (Journée nationale des cafés-récits), à Lausanne : Matinée avec repas de midi**.
Max 15 personnes**

Rencontres physiques en Suisse alémanique

Visites guidées de la ville, suivies de bis- trots d′échanges en petits groupes et d′un goûter

Quand :
À Berne Dimanche 13 juin (Journée nationale du café-récits) (matin et après-midi) * A Berne Mercredi 15 juin (matin et après-midi) *
A Zurich Jeudi 8 juillet (matin et repas de midi) *

Sur inscription*

Par courriel :

info@erzaehlbistro.ch
Par téléphone : +41 78 729 71 72

Par courrier postal :

Krauthammer & Partner Sonnenbergrain 17
3013 Bern

Date limite d′inscription : 17 mai 2021

De mai à août, il sera également possible d′échanger des expériences par vidéoconférence ou par téléphone. Les café-ré- cits en allemand seront animées par Claudia Sollberger

Cafés-récits digitaux et échanges téléphoniques en allemand pour les mois de mai à août 2021.

Pour le moment, nous n′avons pas pré- vu d′échanges virtuels en français pour les mois d′été. Toutefois, la dernière série d′avril a rencontré un certain succès et en cas d′intérêt renouvelé de votre part, nous les organiserons très volontiers. Veuillez svp nous écrire un mail ou laisser un mes- sage téléphonique si vous aimeriez participer à des tels échanges en français.

Faites vos propres merengues

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Pour environ 12 pièces

Papier sulfurisé
2 blancs d’oeufs
60 g sucre en poudre
50 g de sucre en poudre
3⁄4CàS  de Maizena

1. Battez les blancs d’œufs en neige. Ajoutez la moitié du sucre, continuez à battre jusqu’à ce que le mélange soit brillant. Ajoutez le reste du sucre, continuez à battre pendant un court instant. Mélangez le sucre glace et la fécule de maïs, passez-les dans le mélange et incorporez-les délicatement.

2. Remplissez le mélange dans une poche à douille munie d’un embout dentelé et déposez la meringue sur la plaque de cuisson prépa- rée. Faites cuire au milieu du four préchauffé à 100°C pendant environ 13⁄4 heure, laissez refroidir dans le four légèrement ouvert.

3. Les blancs d’œufs qui ont environ 2 semaines donneront des blancs plus fermes que les blancs très frais. Les blancs d’œufs doivent être complètement froids pour être montés en neige. Si nécessaire, ouvrez légèrement la porte du four pendant la cuisson.

Témoigner

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Dans ce journal, vous trouverez des photos de victimes de mesures de coercition à des fins d′assistance. Ces images font également partie de notre projet « Témoigner ». Nous aimerions photographier et interviewer autant de victimes que possible. Nous lançons un appel dans ce journal, afin que les histoires de votre vie avec ses moments tristes et beaux, soient préservées dans un podcast pour les générations futures et que votre destin ne soit jamais oublié. Vous aussi, vous pouvez participer au projet « Témoigner »:

Étape 1 Vous vous inscrivez chez nous. Soit par courrier, soit par téléphone. Étape 2 Vous nous racontez votre histoire. Nous réalisons un enregistrement sonore.

Étape 3 Vous serez invités à Berne. Là, vous serez photographié et filmé. Claudia Sollberger et Pascal Krauthammer seront présents pour vous accompagner.

Intéressé ? Inscrivez-vous sous info@erzaehlbistro.ch
ou laissez un message Tél. 078 729 71 72

Cafés d’échange digitale

Опубликовано: 11. août 2020 в 11:07

Автор:

Категории: Blog

Malgré la pandémie de corona, les personnes touchées se sont vues et parlées à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Grâce à la technologie moderne de vidéoconférence, ils ont pu se rencontrer dans l’espace digital.

Plus d’une douzaine de ces « Cafés d’échange digitale » ont eu lieu en juin, juillet et août, sous la direction de la modératrice Claudia Sollberger. Cet échange devant l’écran dure environ une heure et a été jugé par les participants comme étant tout à fait positif. Les conversations étaient profondes, l’échange était sérieux et toujours respectueux. Beaucoup ont été surpris de constater que malgré la distance, on peut être très proche les uns des autres. Selon les participants, un Café d’échange digitale ne peut pas remplacer une rencontre physique, mais il peut être un complément précieux.

De nombreux nouveaux visages étaient présents dans les Cafés d’échange digitale. D’autres, qui n’utilisent pas d’ordinateurs et de téléphones portables dans leur routine quotidienne, ont échangé des idées lors de rondes téléphoniques modérées pendant cette période de corona. Eux aussi étaient heureux et satisfaits de pouvoir parler à des personnes qui avaient vécu des histoires de vie similaires dans leur enfance et leur jeunesse. Les Cafés d’échange digitale doivent se poursuivre.

12 mai 2020, Urs Allemann, Theresa Rohr, Renate Kaeser, Modératrice : Claudia Sollberger
13 mai 2020, Theresa Roth, Ivo Bamert, Anita Häusermann, Urs Allemann, modératrice, Claudia Sollberger

Bonnes nouvelles pour les personnes bénéficiant de prestations complémentaires

Опубликовано: 4. août 2020 в 11:23

Автор:

Категории: Blog


La contribution de solidarité a entraîné une réduction des prestations complémentaires pour certaines des personnes concernées. Ces fonds réduits peuvent maintenant être réclamés. Nous vous informerons sur la manière de procéder.

Si les bénéficiaires de prestations complémentaires (PC) ont reçu la contribution de solidarité de 25 000 francs suisses, leurs avoirs ont alors, dans certains cas, dépassé le montant qui joue un rôle dans le calcul des PC. Leurs prestations complémentaires ont donc été réduites.

Les politiciens ont voulu changer cela : Une initiative parlementaire a exigé que la contribution de solidarité ne joue aucun rôle dans le calcul des prestations complémentaires. Toute réduction de la PC déjà effectuée doit être annulée et remboursée. Cette initiative et la modification de la loi qui y est associée ont été adoptées par le Conseil national et le Conseil des États en décembre. Le délai référendaire pour la modification de la loi a expiré le 8 avril 2020 sans avoir été utilisé. 

Depuis le 1er mai 2020, la prestation réduite peut être récupérée auprès de l’organisme qui l’a ordonnée. Dans la plupart des cas, il s’agira du fonds d’indemnisation. 

Les prestations complémentaires ont déjà été réduites en 2014 et 2015 en raison du versement de l’aide d’urgence de la Chaîne du Bonheur aux victimes des mesures sociales obligatoires. Comme il s’agit d’avantages provenant d’une fondation privée, ces réductions ne sont pas couvertes par l’amendement à la loi. Ils n’ont pas à être remboursés. 

De nouvelles demandes peuvent être introduites

La date limite pour l’introduction de nouvelles demandes de contribution de solidarité est fixée au 1er novembre 2020. Le formulaire et les directives peuvent être demandés à l’avance auprès de l’Office fédéral de la justice (tél. +41 58 462 4284 ; 
https://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/gesellschaft/fszm.html avec formulaire de contact). Nous nous tiendrons à jour et fournirons des informations et publierons les nouvelles lignes directrices et les nouveaux formulaires de demande ici dès qu’ils seront disponibles.

Bistrot d’échange au temps de Corona

Опубликовано: 24. mars 2020 в 11:23

Автор:

Категории: Blog,Blog

Cher cercle d’amis de Bistrot d’échange

Nous restons tous à la maison ces jours-ci à cause de la pandémie de Corona. L’équipe de bistrot d’échange pense beaucoup à vous et se réjouit de vous rencontrer à nouveau.

D’ici là, nous souhaitons communiquer plus souvent avec vous via notre plateforme « bistrotdechange.ch « et prendre contact avec vous par le biais d’une newsletter plus longue. Vous en entendrez parler.

Avant de le faire, voici ce que vous devez savoir :

Il y a quelques jours, nous vous avons informé que nous vous enverrons très prochainement un message de printemps.

Vous êtes maintenant plus de 300 à nous avoir contactés et à nous avoir communiqué votre adresse postale personnelle. Si vous ne l’avez pas encore fait, veuillez nous communiquer votre adresse ou celles de vos frères et sœurs sur info@erzaehlbistro.ch. Ou laissez votre nom et votre adresse sur notre répondeur téléphonique. Le numéro est le suivant : 078 729 71 72

Bonne continuation ! C’est le plus important maintenant !

Cordialement,

Votre équipe de bistrot d’échange

Bistrot d’échange à Treyvaux FR

Опубликовано: 14. février 2020 в 20:10

Автор:

Категории: Blog

Un nouveau bistrot d’échange a eu lieu le 14 février 2020 au siège du Mouvement ATD Quart Monde, à Treyvaux (Fr) dans un magnifique paysage ensoleillé. Il a été mené en partenariat entre les trois associations : « Bistrot d’échange », ATD Quart Monde et « Agir pour la Dignité ». 

Une quarantaine de personnes ayant vécu des mesures de coercition à des fins d’assistance, venant de tous les cantons de Suisse romande, et aussi de France voisine, de Berne et de Bâle, ont été accueillies par sept membres du Mouvement ATD Quart Monde, eux-mêmes concernés par les excuses de l’Etat, qui trouvent leur force dans cette maison et y sont partie prenante depuis longtemps. 

Ce lieu symbolique où il y a 53 ans Joseph Wresinski a voulu réunir des parents avec leurs enfants, trop souvent séparés d’eux par l’extrême pauvreté.

La journée a été marquée cette fois par six ateliers de création auxquels les hôtes s’étaient inscrits en avance : notre histoire de vie passée et présente revue à partir d’objets, à partir d’un conte, dans l’expression  écrite, par la peinture, le collage, et la réflexion sur « le pays, notre responsabilité ».  

Plusieurs personnes avaient amené des objets liés à des souvenirs qui les ont marqués. Des peintures, un mobile en étoffe créé par un petit enfant qui a dû lutter pour la santé, une rose rappel d’une sœur partie trop tôt. Le matin dans les ateliers en petits groupes les participants se sont confié mutuellement des réflexions à partir de leur vie. Plusieurs ont plongé pour la toute première fois dans la démarche de la peinture, du conte, de l’écriture et en sont sortis heureux. Ils ont apprécié de continuer les conversations autour de la table du dîner, en restant assis ensemble par groupe.

L’après-midi Anne-Claire Brand nous a rappelé l’histoire de la maison de Treyvaux, et de la  longue lignée des hommes et femmes qui ont résisté dans leur enfermement. 

Le partage du fruit des ateliers s’est fait dans une ambiance qui a donné de l’énergie à tous : la peinture du bateau dans l’orage, les « je me rappelle » inspirés par l’auteur Georges Perec, lui-même placé dans son enfance,  une histoire de revanche sur le sort en sauvant d’autres personnes maltraitées, mais aussi des histoires drôles parlant de la ruse pour résister, et le chant du Ranz des vaches, entonné avec force par un participant heureux de parler de son travail à l’alpage, qui a entraîné l’assemblée et mis le sourire sur les visages.

La maison restera marquée par ces multiples créations !