Blog

Cafés d’échange digitale

Опубликовано: 11. août 2020 в 11:07

Автор:

Категории: Blog

Malgré la pandémie de corona, les personnes touchées se sont vues et parlées à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Grâce à la technologie moderne de vidéoconférence, ils ont pu se rencontrer dans l’espace digital.

Plus d’une douzaine de ces « Cafés d’échange digitale » ont eu lieu en juin, juillet et août, sous la direction de la modératrice Claudia Sollberger. Cet échange devant l’écran dure environ une heure et a été jugé par les participants comme étant tout à fait positif. Les conversations étaient profondes, l’échange était sérieux et toujours respectueux. Beaucoup ont été surpris de constater que malgré la distance, on peut être très proche les uns des autres. Selon les participants, un Café d’échange digitale ne peut pas remplacer une rencontre physique, mais il peut être un complément précieux.

De nombreux nouveaux visages étaient présents dans les Cafés d’échange digitale. D’autres, qui n’utilisent pas d’ordinateurs et de téléphones portables dans leur routine quotidienne, ont échangé des idées lors de rondes téléphoniques modérées pendant cette période de corona. Eux aussi étaient heureux et satisfaits de pouvoir parler à des personnes qui avaient vécu des histoires de vie similaires dans leur enfance et leur jeunesse. Les Cafés d’échange digitale doivent se poursuivre.

12 mai 2020, Urs Allemann, Theresa Rohr, Renate Kaeser, Modératrice : Claudia Sollberger
13 mai 2020, Theresa Roth, Ivo Bamert, Anita Häusermann, Urs Allemann, modératrice, Claudia Sollberger

Bonnes nouvelles pour les personnes bénéficiant de prestations complémentaires

Опубликовано: 4. août 2020 в 11:23

Автор:

Категории: Blog


La contribution de solidarité a entraîné une réduction des prestations complémentaires pour certaines des personnes concernées. Ces fonds réduits peuvent maintenant être réclamés. Nous vous informerons sur la manière de procéder.

Si les bénéficiaires de prestations complémentaires (PC) ont reçu la contribution de solidarité de 25 000 francs suisses, leurs avoirs ont alors, dans certains cas, dépassé le montant qui joue un rôle dans le calcul des PC. Leurs prestations complémentaires ont donc été réduites.

Les politiciens ont voulu changer cela : Une initiative parlementaire a exigé que la contribution de solidarité ne joue aucun rôle dans le calcul des prestations complémentaires. Toute réduction de la PC déjà effectuée doit être annulée et remboursée. Cette initiative et la modification de la loi qui y est associée ont été adoptées par le Conseil national et le Conseil des États en décembre. Le délai référendaire pour la modification de la loi a expiré le 8 avril 2020 sans avoir été utilisé. 

Depuis le 1er mai 2020, la prestation réduite peut être récupérée auprès de l’organisme qui l’a ordonnée. Dans la plupart des cas, il s’agira du fonds d’indemnisation. 

Les prestations complémentaires ont déjà été réduites en 2014 et 2015 en raison du versement de l’aide d’urgence de la Chaîne du Bonheur aux victimes des mesures sociales obligatoires. Comme il s’agit d’avantages provenant d’une fondation privée, ces réductions ne sont pas couvertes par l’amendement à la loi. Ils n’ont pas à être remboursés. 

De nouvelles demandes peuvent être introduites

La date limite pour l’introduction de nouvelles demandes de contribution de solidarité est fixée au 1er novembre 2020. Le formulaire et les directives peuvent être demandés à l’avance auprès de l’Office fédéral de la justice (tél. +41 58 462 4284 ; 
https://www.bj.admin.ch/bj/fr/home/gesellschaft/fszm.html avec formulaire de contact). Nous nous tiendrons à jour et fournirons des informations et publierons les nouvelles lignes directrices et les nouveaux formulaires de demande ici dès qu’ils seront disponibles.

Bistrot d’échange au temps de Corona

Опубликовано: 24. mars 2020 в 11:23

Автор:

Категории: Blog,Blog

Cher cercle d’amis de Bistrot d’échange

Nous restons tous à la maison ces jours-ci à cause de la pandémie de Corona. L’équipe de bistrot d’échange pense beaucoup à vous et se réjouit de vous rencontrer à nouveau.

D’ici là, nous souhaitons communiquer plus souvent avec vous via notre plateforme « bistrotdechange.ch « et prendre contact avec vous par le biais d’une newsletter plus longue. Vous en entendrez parler.

Avant de le faire, voici ce que vous devez savoir :

Il y a quelques jours, nous vous avons informé que nous vous enverrons très prochainement un message de printemps.

Vous êtes maintenant plus de 300 à nous avoir contactés et à nous avoir communiqué votre adresse postale personnelle. Si vous ne l’avez pas encore fait, veuillez nous communiquer votre adresse ou celles de vos frères et sœurs sur info@erzaehlbistro.ch. Ou laissez votre nom et votre adresse sur notre répondeur téléphonique. Le numéro est le suivant : 078 729 71 72

Bonne continuation ! C’est le plus important maintenant !

Cordialement,

Votre équipe de bistrot d’échange

Bistrot d’échange à Treyvaux FR

Опубликовано: 14. février 2020 в 20:10

Автор:

Категории: Blog

Un nouveau bistrot d’échange a eu lieu le 14 février 2020 au siège du Mouvement ATD Quart Monde, à Treyvaux (Fr) dans un magnifique paysage ensoleillé. Il a été mené en partenariat entre les trois associations : « Bistrot d’échange », ATD Quart Monde et « Agir pour la Dignité ». 

Une quarantaine de personnes ayant vécu des mesures de coercition à des fins d’assistance, venant de tous les cantons de Suisse romande, et aussi de France voisine, de Berne et de Bâle, ont été accueillies par sept membres du Mouvement ATD Quart Monde, eux-mêmes concernés par les excuses de l’Etat, qui trouvent leur force dans cette maison et y sont partie prenante depuis longtemps. 

Ce lieu symbolique où il y a 53 ans Joseph Wresinski a voulu réunir des parents avec leurs enfants, trop souvent séparés d’eux par l’extrême pauvreté.

La journée a été marquée cette fois par six ateliers de création auxquels les hôtes s’étaient inscrits en avance : notre histoire de vie passée et présente revue à partir d’objets, à partir d’un conte, dans l’expression  écrite, par la peinture, le collage, et la réflexion sur « le pays, notre responsabilité ».  

Plusieurs personnes avaient amené des objets liés à des souvenirs qui les ont marqués. Des peintures, un mobile en étoffe créé par un petit enfant qui a dû lutter pour la santé, une rose rappel d’une sœur partie trop tôt. Le matin dans les ateliers en petits groupes les participants se sont confié mutuellement des réflexions à partir de leur vie. Plusieurs ont plongé pour la toute première fois dans la démarche de la peinture, du conte, de l’écriture et en sont sortis heureux. Ils ont apprécié de continuer les conversations autour de la table du dîner, en restant assis ensemble par groupe.

L’après-midi Anne-Claire Brand nous a rappelé l’histoire de la maison de Treyvaux, et de la  longue lignée des hommes et femmes qui ont résisté dans leur enfermement. 

Le partage du fruit des ateliers s’est fait dans une ambiance qui a donné de l’énergie à tous : la peinture du bateau dans l’orage, les « je me rappelle » inspirés par l’auteur Georges Perec, lui-même placé dans son enfance,  une histoire de revanche sur le sort en sauvant d’autres personnes maltraitées, mais aussi des histoires drôles parlant de la ruse pour résister, et le chant du Ranz des vaches, entonné avec force par un participant heureux de parler de son travail à l’alpage, qui a entraîné l’assemblée et mis le sourire sur les visages.

La maison restera marquée par ces multiples créations !

Bistrot d’Échange à Treyvaux FR

Опубликовано: 21. mars 2019 в 16:41

Автор:

Категории: Blog

Le 3ème bistrot d’échange a eu lieu pour les suisses romands à Treyvaux, au siège d’ATD Quart Monde, dans un magnifique paysage de collines enneigées.

Une quarantaine de personnes ayant vécu des mesures de coercition à des fins d’assistance, sont venues de tous les cantons de Suisse romande, et aussi de France voisine, de Berne, Bienne et de l’Argovie.

Elles ont été accueillies dans ce lieu symbolique où il y a 52 ans Joseph Wresinski a voulu réunir des parents avec leurs enfants, trop souvent séparés d’eux par l’extrême pauvreté.
La journée a été marquée par la bienveillance, le respect et l’écoute, mais aussi l’expression d’une grande souffrance trop longtemps refoulée, d’une colère contre l’Etat et ceux qui n’ont pas voulu voir.

Il a été très fortement exprimé la volonté de chercher ceux qui n’ont pas encore témoigné, de raconter encore et encore, dans les écoles, les HES qui forment des travailleurs sociaux, les HEP qui forment les enseignants, pour que cette histoire ne se reproduise plus.

L’après-midi a été introduite par Madame Ursula Schneider Schüttel, conseillère nationale. L’exposition itinérante d’ATD Quart Monde « Route des expos » a été enrichie de multiples créations venant des participants qui ont fait jaillir de leur histoire de résistance des œuvres magnifiques (peintures, objets, récits, photos).

Un participant nous a écrit après:

C’est aussi l’occasion de vous remercier pour votre engagement à organiser ces moments précieux entre « frères et soeurs » en humanité. C’est une sorte de nouvelle famille ou l’on peut vraiment être écouté et accueillir l’autre.

Mme la Conseillère national Ursula Schneider Schüttel ouvre le programme de l’après-midi Simone Hohmann présente sa peinture «l’ombre» La maison d’Elisabeth Gillard, peint par Urs Kehl Daniela Hersch et Rosa Veroni Koller avec la biographie

La contribution de réparation : comment défendre vos droits ?

Опубликовано: 21. décembre 2018 в 16:48

Автор:

Категории: Blog

L’Office fédéral de la justice l’a déjà annoncé : toutes les personnes qui ont déposé une demande doivent recevoir une réponse jusqu’à fin 2019. Mais que se passe-t-il avec l’argent, une fois qu’il est versé ?

C’est important : cet argent vous appartient et vous pouvez l’utiliser comme vous voulez. Personne ne peut vous le prendre. Cela signifie notamment que :

 Le fisc ne peut pas vous compter cet argent comme revenu.
 Il ne peut pas être saisi pour des poursuites ou comme reconnaissance de dette.
 Si vous avez un curateur ou une curatrice, il ou elle ne peut pas utiliser cet argent pour vos besoins courants, ni pour un EMS.
 Les prestations complémentaires ou l’aide sociale ne peuvent pas être diminuées à cause de cet argent.

Conseil : l’idéal est d’ouvrir un compte séparé pour la contribution de solidarité et de conserver les justificatifs.

Vous trouverez d’autres informations ici :

Fiche pour les victimes
Fiche pour les autorités
Informations supplémentaires en cas de domicile à l’étranger

Faire son choix – aussi pour les personnes âgée

Опубликовано: 11. décembre 2018 в 14:35

Автор:

Категории: Blog

Lorsque l’on vieillit, il n’est facile pour personne d’accepter de l’aide. En particulier pour les personnes qui ont vécu des choses terribles durant leur jeunesse, qui ont été placées ou qui ont subi des décisions imposées de force, cela peut causer de grandes peurs.

C’est pour cette raison qu’il est d’autant plus important d’aborder les décisions importantes tôt et de ne pas les reporter au dernier moment. Où et comment souhaitez-vous vivre ? Qui doit régler vos affaires, s’il vous arrive une fois de ne plus pouvoir le faire vous-même ? Discutez-en avec votre famille et vos proches, vos ami-e-s ou vos voisins. Dites-leur ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas.

Un « mandat pour cause d’inaptitude » garantit que vos souhaits soient respectés. Caritas et Pro Senectute peuvent vous aider et vous expliquer comment préparer ce mandat pour qu’il soit ensuite appliqué.

Le premier Bistrot d’échange a été un grand succès

Опубликовано: 30. octobre 2018 в 15:04

Автор:

Категории: Blog

Le 25 octobre 2018, le Bistrot d’échange a organisé à Berne sa première manifestation. Une quarantaine de personnes nous ont raconté ce qui les a aidées à faire face aux événements de leur jeunesse. L’événement a été un grand succès. Le prochain événement aura lieu le 10 décembre 2018 à Olten – avec des groupes germanophones et francophones.

Les premiers invités sont arrivés à la « Heitere Fahne » à Wabern une heure avant le début du Bistrot d’échange. L’une des personnes concernées a spontanément sorti son « Handörgeli » et a joué les personnes présentes de bonne humeur.

Les premiers invités sont arrivés à la « Heitere Fahne » à Wabern une heure avant le début du Bistrot d’échange. L’une des personnes concernées a spontanémeAprès une salutation officielle d’Urs Allemann, l’initiateur du Bistrot d’échange, les participants ont pu choisir un groupe. Dans trois salles, ils ont ensuite parlé de tout ce qui les avait aidés à faire face aux terribles expériences de leur enfance et de leur jeunesse.t sorti son « Handörgeli » et a joué les personnes présentes de bonne humeur.

Le déjeuner a été servi ensemble dans une atmosphère joyeuse et reconnaissante. Et un homme résume ce que beaucoup pensaient : « Ici, dans le Bistrot d’échange, nous pouvions parler. Nous que personne n’a écoutés depuis si longtemps. »

Le versement de contributions sera accéléré

Опубликовано: 25. septembre 2018 в 10:11

Автор:

Категории: Blog

Le versement de contributions de solidarité aux enfants placés de force et aux victimes de mesures de coercition sera accéléré. Fin août 2018, 2500 demandes avaient été traitées, a déclaré la ministre de la Justice Simonetta Sommaruga lundi à l’heure des questions au Conseil national. Toutes les demandes devraient être traitées fin de 2019 au plus tard. C’est plus tôt que prévu par la loi.

fiche sda (en allemand)