Tous les articles

Bistrot d’échange à Treyvaux FR

Un nouveau bistrot d’échange a eu lieu le 14 février 2020 au siège du Mouvement ATD Quart Monde, à Treyvaux (Fr) dans un magnifique paysage ensoleillé. Il a été mené en partenariat entre les trois associations : « Bistrot d’échange », ATD Quart Monde et « Agir pour la Dignité ». 

Une quarantaine de personnes ayant vécu des mesures de coercition à des fins d’assistance, venant de tous les cantons de Suisse romande, et aussi de France voisine, de Berne et de Bâle, ont été accueillies par sept membres du Mouvement ATD Quart Monde, eux-mêmes concernés par les excuses de l’Etat, qui trouvent leur force dans cette maison et y sont partie prenante depuis longtemps. 

Ce lieu symbolique où il y a 53 ans Joseph Wresinski a voulu réunir des parents avec leurs enfants, trop souvent séparés d’eux par l’extrême pauvreté.

La journée a été marquée cette fois par six ateliers de création auxquels les hôtes s’étaient inscrits en avance : notre histoire de vie passée et présente revue à partir d’objets, à partir d’un conte, dans l’expression  écrite, par la peinture, le collage, et la réflexion sur « le pays, notre responsabilité ».  

Plusieurs personnes avaient amené des objets liés à des souvenirs qui les ont marqués. Des peintures, un mobile en étoffe créé par un petit enfant qui a dû lutter pour la santé, une rose rappel d’une sœur partie trop tôt. Le matin dans les ateliers en petits groupes les participants se sont confié mutuellement des réflexions à partir de leur vie. Plusieurs ont plongé pour la toute première fois dans la démarche de la peinture, du conte, de l’écriture et en sont sortis heureux. Ils ont apprécié de continuer les conversations autour de la table du dîner, en restant assis ensemble par groupe.

L’après-midi Anne-Claire Brand nous a rappelé l’histoire de la maison de Treyvaux, et de la  longue lignée des hommes et femmes qui ont résisté dans leur enfermement. 

Le partage du fruit des ateliers s’est fait dans une ambiance qui a donné de l’énergie à tous : la peinture du bateau dans l’orage, les « je me rappelle » inspirés par l’auteur Georges Perec, lui-même placé dans son enfance,  une histoire de revanche sur le sort en sauvant d’autres personnes maltraitées, mais aussi des histoires drôles parlant de la ruse pour résister, et le chant du Ranz des vaches, entonné avec force par un participant heureux de parler de son travail à l’alpage, qui a entraîné l’assemblée et mis le sourire sur les visages.

La maison restera marquée par ces multiples créations !

Articles récents

Tous les articles

Participez au Bistrot d’échange

Je n’ai pas d’adresse e-mail

Si vous souhaitez recevoir des invitations pour les différentes manifestations du Bistrot d’échange ainsi qu’une sélection d’articles sur le sujet, inscrivez-vous à notre newsletter.


Les données sont exclusivement utilisées pour l’envoi d’invitations et d’articles et ne sont pas transmises à des tiers. Il est possible à tout moment de se désabonner de la newsletter (informations complémentaires relatives à la protection des données).