Посты автора Nica

Nica

Nicole Disler

Bistrot d′échange – le journal

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Deuxième édition pour les amis et amies du Bistrot d’échange

Qui a dit que plus personne ne lit les journaux ? La première édition du journal du Bistrot d’échange a suscité un écho très positif auprès de ses lecteurs. Vos nombreuses réactions nous encouragent à continuer dans cette voie et voici le deuxième numéro!

Ce nouveau journal du Bistrot d’échange sort en période d’allègements sur le front du Covid 19. La situation est toujours instable et nous devons continuer à nous protéger. Toutefois, de plus en plus de personnes sont vaccinées — surtout les plus âgées — et le Conseil fédéral per- met des rassemblements à l’extérieur, avec un nombre limité de participants.

La situation peut encore se détériorer, mais le Bistrot d’échange planifie à nouveau des rencontres telles que des balades guidées en ville. Vous trouverez les informations concernant ces balades sous la rubrique « Réunions physiques ». Plusieurs personnes concernées qui souhaitent entrer en contact avec d’anciens camarades ayant séjourné dans la même institution qu’eux se sont annoncé auprès de nous. Nous vous expliquons comment procéder sous la rubrique « Recherche de traces ». Nous nous tenons également à disposition pour organiser une nouvelle série d’échanges digitaux (zoom) ou téléphoniques en français. nous sommes reconnaissants pour le temps passé avec vous.

Bonne lecture.
Votre équipe du bistrot d′échange,

Urs Allemann, Claudia Sollberger, Claudia Zürcher und Pascal Krauthammer

« Recherche de traces »

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Dans un bistrot d′échange à St-Gall, deux personnes qui avaient été placées dans le même foyer se sont rencontrées par hasard. Elles ont passé toute la journée à se parler et ont gardé le contact. Vous aussi, vous recherchez peut-être des personnes qui ont vécu dans le même foyer que vous et à qui vous voudriez parler… Nous voulons vous aider dans cette recherche. Écrivez-nous un mail ou une lettre et faites-nous savoir dans quelle institution vous avez vécu et à quelle époque. Si nous obtenons des informations similaires d′une autre personne, nous vous mettrons en contact.

 

1971

1972 

Kalchrain  Hüttwilen 
1969

1970 

Heilbronn  Luthernbad 
1966

1968

Guten Hirten  Altstätten 
1956

1961 

Aebi-Heim  Brüttelen 
1962

1962 

Kinderheim  Gais 
1966

1966 

Kinderheim  Gais 
1967

1969 

Kinderheim  Rivapiana 
1971

1972 

Töchterinstitut  Steig 
1974

1976 

Lärchenheim  Lutzenberg 
1955

1961 

Kinderheim  Thun 
1958

1960

St. Josef  Hagedorn 
1960

1960 

Brüschhalde  Männedorf 
1960

1963

Kinderheim Myrijam  Wollerau 
1958

1968 

Sunnschy  Hegi 
1944

1947 

Kinderheim  Schönenberg 
1947

1958 

Waisenhaus  Richterswil 
1939

1953 

alten/neuen Waisenhaus  Winterthur 
1940

1945 

Friedheim  Bubikon 
1946

1947 

Hochsteig  Wattwil 
ab 1972 Kinderheim Maison Blanche  Leubringen 
ab 1972  Rudolf Steiner Internat  Chamby sur Montreux 
ab 1972  Kinderspital  Zürich 
ab 1972  Institut des jeunes filles  Lucens 

 

Si vous avez été placés dans l′un des lieux cités ci-dessous ou si vous souhaitez savoir si d′autres personnes ont vécu dans la même maison et au même moment que vous, veuillez nous contacter. Nous serons heureux de vous mettre en relation !

Envoyez-nous un courriel à :

info@erzaehlbistro.ch

ou une lettre à :

Erzählbistro
c/o Krauthammer & Partner Sonnenbergstrasse 17, 3014 Bern

Un désir de nature

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Ô larges vallées, Ô sommets, Ô belle et verte forêt,(…)

En dehors d′ici, toujours berné, Le monde agité se presse ; Tends encore une fois tes arches Autour de moi, toi verte tente ! J. VON EICHENDORFF

 

Vous ressentez certainement la même chose que nous : jamais notre désir de nature n′a été aussi grand qu′aujourd′hui. Nous marchons dans les bois, le long des chemins de campagne, à la montagne. C′est un petit virus qui nous a appris le pouvoir thérapeutique de la verdure luxuriante et de l′air frais… Mal- heureusement, nous sommes bien trop souvent assis dans des bureaux, des voitures, des appartements. Avec notre mode de vie sédentaire, nous passons bien trop peu de temps à l′extérieur et beaucoup d′entre nous se sont habitués à vivre en dehors de la nature. Pourtant, même dans la ville bâtie, ses éléments influencent notre humeur tous les jours : un ciel bleu ou gris, le froid ou le soleil. Nous sommes sensibles au bruit de la pluie, au chant des oiseaux, au bourdonnement des mouches, aux feuilles qui bourgeonnent ou qui tombent. D′instict, nous le savons : L′âme ne peut ni se dé- ployer, ni se reposer lorsqu′elle vit au mi-

lieu du bruit et des murs. C′est pourquoi nous sommes souvent poussés vers l′extérieur, vers l′air libre. Lorsque nous nous sentons tendus ou tristes, nous sommes attirés par les endroits où il y a peu de monde et un large horizon ; la mer, un lac, les berges d′une rivière. Nous nous tournons alors vers les prairies, les champs, les forêts et les montagnes, ces endroits qui nous ressourcent et réconfortent. Dans les prochains mois, nous allons profiter de la nature et du plein air pour recharger de nos batteries. La nature est un remède contre le stress et le joyeux mois de mai en est le prélude. Profitez de la chaleur et de la nature et gardez la tête et le cœur au soleil.

Réunions physiques et échanges téléphoniques et digitaux

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

En juin et juillet, nous souhaitons vous retrouver en personne. Ces réunions auront lieu à Lausanne, Berne et Zurich, toujours le matin. Nous nous retrouverons ces jours- là de 09h45 à 14h00 (avec repas de midi). L′horaire exact vous sera communiqué après votre inscription, par le biais d′une confirmation.

Rencontre physique en Romandie

Balade suivie d′un bistrot d′échanges en 2 groupes et d′un déjeuner.

Quand et où :
Le 12 juin (Journée nationale des cafés-récits), à Lausanne : Matinée avec repas de midi**.
Max 15 personnes**

Rencontres physiques en Suisse alémanique

Visites guidées de la ville, suivies de bis- trots d′échanges en petits groupes et d′un goûter

Quand :
À Berne Dimanche 13 juin (Journée nationale du café-récits) (matin et après-midi) * A Berne Mercredi 15 juin (matin et après-midi) *
A Zurich Jeudi 8 juillet (matin et repas de midi) *

Sur inscription*

Par courriel :

info@erzaehlbistro.ch
Par téléphone : +41 78 729 71 72

Par courrier postal :

Krauthammer & Partner Sonnenbergrain 17
3013 Bern

Date limite d′inscription : 17 mai 2021

De mai à août, il sera également possible d′échanger des expériences par vidéoconférence ou par téléphone. Les café-ré- cits en allemand seront animées par Claudia Sollberger

Cafés-récits digitaux et échanges téléphoniques en allemand pour les mois de mai à août 2021.

Pour le moment, nous n′avons pas pré- vu d′échanges virtuels en français pour les mois d′été. Toutefois, la dernière série d′avril a rencontré un certain succès et en cas d′intérêt renouvelé de votre part, nous les organiserons très volontiers. Veuillez svp nous écrire un mail ou laisser un mes- sage téléphonique si vous aimeriez participer à des tels échanges en français.

Faites vos propres merengues

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Pour environ 12 pièces

Papier sulfurisé
2 blancs d’oeufs
60 g sucre en poudre
50 g de sucre en poudre
3⁄4CàS  de Maizena

1. Battez les blancs d’œufs en neige. Ajoutez la moitié du sucre, continuez à battre jusqu’à ce que le mélange soit brillant. Ajoutez le reste du sucre, continuez à battre pendant un court instant. Mélangez le sucre glace et la fécule de maïs, passez-les dans le mélange et incorporez-les délicatement.

2. Remplissez le mélange dans une poche à douille munie d’un embout dentelé et déposez la meringue sur la plaque de cuisson prépa- rée. Faites cuire au milieu du four préchauffé à 100°C pendant environ 13⁄4 heure, laissez refroidir dans le four légèrement ouvert.

3. Les blancs d’œufs qui ont environ 2 semaines donneront des blancs plus fermes que les blancs très frais. Les blancs d’œufs doivent être complètement froids pour être montés en neige. Si nécessaire, ouvrez légèrement la porte du four pendant la cuisson.

Témoigner

Опубликовано: 14. juin 2021 в 11:26

Автор:

Категории: Blog

Dans ce journal, vous trouverez des photos de victimes de mesures de coercition à des fins d′assistance. Ces images font également partie de notre projet « Témoigner ». Nous aimerions photographier et interviewer autant de victimes que possible. Nous lançons un appel dans ce journal, afin que les histoires de votre vie avec ses moments tristes et beaux, soient préservées dans un podcast pour les générations futures et que votre destin ne soit jamais oublié. Vous aussi, vous pouvez participer au projet « Témoigner »:

Étape 1 Vous vous inscrivez chez nous. Soit par courrier, soit par téléphone. Étape 2 Vous nous racontez votre histoire. Nous réalisons un enregistrement sonore.

Étape 3 Vous serez invités à Berne. Là, vous serez photographié et filmé. Claudia Sollberger et Pascal Krauthammer seront présents pour vous accompagner.

Intéressé ? Inscrivez-vous sous info@erzaehlbistro.ch
ou laissez un message Tél. 078 729 71 72

Témoigner

Опубликовано: 14. avril 2021 в 16:10

Автор:

Категории: Blog

Les magnifiques portraits de ce journal sont l’œuvre du photo- graphe Alexander Jaquemet. Il a reçu le Prix cantonal de la photographie pour son travail. Vous aussi, vous pouvez participer au projet de photos et de films «Témoigner». Les visages du journal vous sont peut- être familiers? C’est tout à fait possible. Les personnes représentées sont en réa- lité des victimes de placements abusifs. Vous avez peut-être déjà rencontré la personne photographiée dans un bistrot d’échange et échangé des impressions.

Les photographies font partie de notre projet «Témoigner». Nous voulons photographier et interviewer toutes les personnes concernées qui le souhaitent. Nous voulons recueillir les histoires de vie, les moments tristes et heureux: les préserver pour la prochaine génération. Les jeunes en particulier doivent savoir ce qui s’est passé en Suisse.

Vous aussi, vous pouvez participer au projet «Témoigner». C’est simple.

Premier pas: Vous nous contactez par courriel électronique ou par téléphone.

Second pas: Vous nous racontez votre histoire. Nous allons l’enregistrer.

Troisième pas: Vous serez invités à Berne. Ici, vous serez photographié et filmé. Claudia Sollberger et Pascal Krauthammer sont là pour vous accompagner.

L’intérêt est suscité? Inscrivez-vous sous: info@erzaehlbistro.ch; tel.: 078 729 71 72

Les personnes concernées visitent des écoles et racontent leur histoire

Опубликовано: 14. avril 2021 в 16:08

Автор:

Категории: Blog

Les enfants et les adolescents doivent être informés sur les placements abusifs. La meilleure façon d’y parvenir est de faire une rencontre personnelle. C’est dans cet esprit que nous lançons le projet «Je raconte ce qui s’est passé». Nous recherchons des victimes qui seraient d’accord de raconter leur histoire devant une classe d’école.

L’histoire des placement abusifs fait actuellement l’objet de recherches scientifiques. De nombreux livres ont été publiés sur le sujet et de nombreux documentai- res ont déjà été réalisés. Cependant, rien ne peut remplacer les histoires racontées par des témoins directs – par vous.

Nous voulons avant tout que les jeunes apprennent à connaître les mesures de coercition et puissent ainsi être sensibilisés au sujet pourque de tels actes ne se reproduisent plus jamais en Suisse.

Le bistrot d’échange souhaite réunir les enseignant(e)s intéressé(e)s et les per- sonnes concernées. Ainsi, des visites de classe pourront être organisées.
Pour notre projet «Je vous raconte ce qui s’est passé», nous recherchons des personnes concernées qui sont prêtes à raconter leur histoire et à répondre aux questions des jeunes.

Si vous êtes intéressé, veuillez nous contacter à l’adresse suivante :

info@erzaehlbistro.ch

Nous vous expliquerons ensuite les détails de cette démarche.

Bistrot d’échange – le journal

Опубликовано: 14. avril 2021 в 16:07

Автор:

Категории: Blog

le premier numéro pour nos amis et amies du bistrot d’échange

Les premières fleurs sortent de terre. Les buissons montrent leurs fleurs. Les signes du printemps se manifestent. Nous pouvons de nouveau sortir, profiter du soleil et nous ressourcer. Et pourtant, le coronavirus tient toujours le pays en échec. En particulier, les personnes âgées qui n’ont pas encore été vaccinées doivent se protéger. Les réunions de groupes plus importants ne sont toujours pas possibles, et nous – du bistrot d’échange – ne pourrons malheureusement pas encore tenir nos traditionnels café-récits. Pour combler le temps nous vous envoyons notre premier journal du bistrot d’échange contre le «Corona blues».
Comment fonctionnent les cafés digitaux et nos conférences téléphoniques? Quand auront lieu les premières promenades en ville? Comment puis-je me faire
photographier et comment puis-je participer si je veux raconter ma propre histoire à la génération suivante? Toutes ces questions trouvent leurs réponses. Ce journal vous informe de toutes les activités et événements actuels et il sert également de plateforme: nous vous offrons par exemple la possibilité de correspondre avec des personnes qui partagent les mêmes pensées.

Bonne lecture.

Votre équipe du bistrot d’échange,

Urs Allemann, Claudia Sollberger, Claudia Zürcher und Pascal Krauthammer

à travers les ruelles de Bâle

Опубликовано: 19. octobre 2020 в 13:50

Автор:

Категории: Blog

Le ciel bleu se reflétait dans le Rhin, les feuilles colorées témoignaient du changement de saison : au milieu de l’automne doré, un bistrot d’échange se tenait à Bâle.
La promenade dans la ville de Bâle – à travers des ruelles étroites, devant de magnifiques fontaines, s’attardant sur de larges places – a rappelé des souvenirs. Une participante a parlé du Fasnacht de Bâle, qu’elle avait vécu lorsqu’elle était jeune fille. Un beau souvenir d’une jeunesse qui était autrement difficile.
Au cours des tours de narration, les participants se sont raconté les souffrances qu’ils avaient vécues dans leurs vies antérieures. Il y avait beaucoup de confiance entre eux. « C’est agréable d’être avec des gens qui ont vécu des expériences similaires. Nous nous comprenons en quelques mots », a déclaré un participant.
Relié et pourtant étrange
Dans le café narratif qui a suivi la promenade, l’accent n’était pas seulement mis sur l’expérience personnelle du passé. C’était aussi une question de conséquences. Un thème a dominé : l’aliénation des frères et sœurs – jusqu’à aujourd’hui. De nombreux frères et sœurs ont été séparés, et même aujourd’hui, le contact n’est pas possible.
Un participant a indiqué qu’il se trouvait dans la même maison que la sœur, mais qu’aucune relation n’a pu être établie. « Vous n’avez pas grandi ensemble, mais côte à côte ». Il avait demandé une protection, mais elle n’était pas un soutien pour lui, s’était toujours donnée avec force, il a dit : « J’ai souffert pendant des années que ma sœur ait géré l’expérience du foyer de manière si différente. D’autres participants ont également indiqué qu’ils ne peuvent toujours pas parler de ce qu’ils ont vécu à leurs frères et sœurs. « Je préfère ne pas en parler », dit une femme dans le café des contes.
Le bistrot des récits est bon pour vous
Après le tour de table, un déjeuner commun a eu lieu au « Teufelhof », où les conversations confiantes et joyeuses ont continué. « Je suis reconnaissant pour cette journée », a déclaré un participant. « La mémoire vous rattrape toujours. Un jour comme celui-ci est donc particulièrement bon pour moi ».
Vous pouvez voir des impressions de l’Bistrot d’échange à Bâle dans cette vidéo :